L’ENTRETIEN DE RECRUTEMENT : 7 ASTUCES POUR NE PAS SE TROMPER

Recruter
0

Les entretiens d’embauche: 7 astuces pour ne pas se tromper

Le développement d’une entreprise étant lié à l’efficacité de ses collaborateurs, le recrutement exige une attention toute particulière. Une erreur de sélection coûte cher, si l’on considère le temps investi à former un collaborateur et la perspective d’avoir à renouveler l’exercice sans garantie de succès.

Un entretien sert à découvrir quel est le comportement professionnel des candidats et surtout ce qu’il pourrait être au poste proposé. Une heure d’interview doit vous permettre de rédiger une note concrète sur les comportements prévisibles du candidat et éventuellement des conseils pour une bonne collaboration avec lui. Ce n’est pas ce qu’il vous dit qui doit primer, mais ce qui transparaît de sa personnalité au travers de ses paroles et son comportement.

Pour obtenir ce résultat, il ne suffit évidemment pas que M. S vous raconte la success-story (sur laquelle son discours est rodé) qui a fait d’un jeune HEC le cadre expérimenté et sûr de lui face à vous aujourd’hui. A l’inverse, un candidat timide ou modeste ne doit pas passer inaperçu, vous devez donc influer sur le discours de l’un comme de l’autre. Ne vous laissez pas « embobiner » par un homme de bagout, ni ennuyer par un bafouilleur.

Passer outre ces comportements de façade, voici quelques idées-clés pour vous y aider :

  1. Etudiez à fond son dossier

Les documents de candidature sont aussi révélateurs du parcours professionnel de votre candidat. Leur examen permet de mettre en lumière des contradictions et des lacunes, par exemple des changements de place fréquents, des études interrompues ou des périodes d’inactivité. Regardez s’il a tous les certificats de travail. Si non, demandez pourquoi.

  1. Préparez un questionnaire

Lorsque vous invitez un candidat ou une candidate à un entretien d’embauche, vous avez déjà effectué une présélection parmi les dossiers reçus. L’entretien ne devrait pas avoir pour but uniquement de vous faire une impression sur son savoir-faire mais aussi et surtout sur son savoir-être par rapport au profil préalablement défini. Outre les questions habituelles, je vous propose une série de questions inédites qui mettront en lumière son mode de pensée. Souvent oublié dans les recrutements.

Voici quelques questions originales, décalées, je le concède, mais pertinentes sur son mode de fonctionnement :

  • Quelle est la dernière fois où vous avez choisi de ne pas choisir ?
  • De ces deux attitudes, quelle est celle que vous trouvez la plus généreuse:

Offrir de l’argent, des cadeaux, du temps, de l’attention. ..aux personnes que vous aimez ou que vous sentez dans le besoin?

Ou faire les mêmes gestes envers une personne inconnue choisie au hasard dans la rue ou l’annuaire, sans vous en vanter ensuite à qui que ce soit et en acceptant même l’idée que cette personne n’ait pas du tout apprécié votre geste?

  • La Vérité, c’est quoi, au fond, pour vous ?

Ce que vous pensez

Ce que tout le monde pense

Ce que les scientifiques pensent

Ce que vous croyez

Ce qu’il faut croire

La Réalité

Une illusion qui sait qu’elle est une illusion nécessaire

La ligne d’horizon vers laquelle tout le monde regarde

Une façon particulière d’agencer les pièces du puzzle du monde

Quelque chose de difficile à accepter

Ce qui vous fait du bien

Un passe-partout qui permet d’ouvrir les portes fermées

Une réponse sans question

  • Parmi votre entourage, quelle est la personne, aujourd’hui, que vous aimez le plus ?

Et quand vous dites que vous l’aimez, que voulez-vous vraiment dire par là?

J’ai besoin de cette personne

Cette personne a besoin de moi

Nous avons vécu de bons moments ensemble

J’aime ce que cette personne me donne

À deux, j’oublie les malheurs du monde

Quand on est ensemble, je m’oublie

En sa présence, j’ai moins peur

J’aime l’image que cette personne a de moi

Je n’aime pas la solitude

J’aime sa différence

J’aime notre ressemblance

C’est la seule personne qui me comprend et qui m’accepte comme je suis

Je veux son bonheur

En dehors de cette relation, ma vie est vide

  • Le bonheur, cela veut dire quoi, fondamentalement, pour vous?

Qu’il n’y a rien actuellement dans votre vie qui vous dérange

Que vous trouvez du plaisir et de la satisfaction à ce que vous faites

Que vous avez trouvé un sens à votre vie

Que les personnes que vous aimez sont heureuses

Que vous venez de sortir d’une mauvaise passe

Que l’un de vos rêves vient de se réaliser

Que vos médicaments commencent à faire effet

Etre heureux de ce que l’on possède

Que le vent se lève enfin et que votre barque va pouvoir se remettre à voguer

Que la Chance vous sourit

  • Qu’est-ce qui est actuellement le plus en votre pouvoir ?

Aimer les autres

Ou être aimé des autres

  • Vous venez d’écrire le livre qui retrace votre vie. Quel titre allez-vous lui donner ? A qui le dédicacerez-vous?
  • Reprenez le cours de toutes ces années depuis votre naissance et imaginez un instant une vie où personne n’aurait jamais mis des bâtons dans les roues de vos envies et désirs. Par exemple, si vous n’aviez pas eu envie d’aller à l’école ou au travail, vous n’y seriez pas allé, idem pour le dentiste et autres moments pénibles. À l’opposé, si vous aviez voulu jouer jusqu’à quatre heures du matin, vous l’auriez fait, de même que manger sept fois de la tarte au chocolat et ainsi de suite… Que seriez-vous aujourd’hui si vous n’aviez jamais rencontré de contraintes plus fortes que vos désirs?
  • Dans le film de votre existence, qu’êtes-vous, en priorité:

Acteur ?

Spectateur?

Réalisateur ?

Et dans le scénario actuel de votre vie, quels sont les ingrédients que vous pensez qu’il

faudrait changer pour passer du statut de figurant ou second rôle à celui d’héroïne ou de

Héros ?

  • Quelle serait votre vie, aujourd’hui, si toutes vos prédictions passées s’étaient accomplies ?
  1. Mettez à l’aise le candidat

C’est une étape primordiale. Le recrutement s’apparente parfois à un jeu de séduction. Le candidat cherche à donner la meilleure image de lui, son discours comme énoncé ci-dessus est rôdé. Plus l’environnement lui parait aseptisé plus il sera dans le contrôle de ses émotions. Choisissez un endroit neutre, osez un lieu public ! Ne vous mettez pas en face du candidat. Mettez-vous à 90 degré. Plus il se sentira à l’aise plus il se laissera aller à la confidence et révèlera sa personnalité.

  1. Attention aux questions interdites

Voici ce que dit l’article 3 de la loi fédérale sur la protection des données: «Les informations qu’un employeur n’est pas autorisé à demander et à collecter concernent les opinions, activités religieuses, philosophiques, politiques ou syndicales, la santé, la sphère intime, l’appartenance à une race, les mesures d’aide sociale, les poursuites ou sanctions pénales et administratives. L’employeur ne peut poser que les questions qui sont en lien direct avec la prestation de travail et son comportement».

Il est donc interdit de demander des renseignements relatifs à la vie privée et n’ayant aucun rapport avec les compétences professionnelles.

Un recruteur est notamment en droit de savoir si le contrôleur de gestion ou le comptable qu’il veut engager n’a pas été condamné pour vol ou si la personne qui se présente pour le poste de chauffeur n’a pas commis d’infraction à la circulation routière. Un employeur peut également exiger un certificat ou un examen médical. Le médecin est toutefois en droit de communiquer uniquement les informations permettant de déterminer si le candidat est apte ou non à exercer l’activité concernée. Quant à demander à une femme si elle a l’intention d’avoir des enfants prochainement, cela n’est autorisé que lorsqu’elle se présente pour un poste de mannequin ou de danseuse, ou si l’activité envisagée s’avère nocive pour une femme enceinte. Dans tous les autres cas, il faut s’abstenir de questionner une candidate sur ses projets de maternité.

  1. Faites-lui visiter votre entreprise, présentez-lui son futur chef

Il est de plus en plus courant que les bons candidats deviennent rares. Mettez donc tous les atouts de votre côté s’il vous intéresse vivement. Une visite de votre entreprise et un contact avec son futur chef pourra le séduire ou le rassurer par rapport à ses attentes. Cette étape est peu utilisée malheureusement mais hautement importante à mes yeux.

  1. Demandez-lui comment il ressent votre entreprise et quelle est sa motivation

En fin d’entretien, n’hésitez pas à lui demander son sentiment par rapport à l’entretien. Ce qui lui a plu et déplu. Apprenez à connaitre sa motivation pour le poste qu’il convoite. Je le répète, d’expérience, les bons candidats sont très sollicités et ont donc le choix. Ne cherchez pas à être le recruteur qui va décider de son sort. Mettez-vous sur un pied d’égalité. Les candidats sont toujours très sensibles au fait qu’on leur demande leur avis sur l’entretien.

  1. Donnez-lui 2 minutes pour qu’il vous explique les raisons pourquoi l’embaucher

C’est une question cruciale. Grâce à cette question vous visez plusieurs objectifs :

  1. Savoir s’il se connait bien
  2. Connaitre sa facilité à parler de lui-même
  3. Son degré de préparation à l’entretien
  4. Sa capacité d’analyse et de synthèse
  5. Sa réelle motivation pour le poste

Conclusion

Il y a naturellement bien d’autres aspects du recrutement mais j’ai voulu aborder des points essentiels peut-être inédits pour vous

Vous désirez en savoir plus ? Je vous offre la possibilité d’approfondir vos connaissances et vos compétences dans ce domaine. Commandez /demandez (?) moi la brochure complète comprenant entre autre les 100 questions essentielles à poser lors d’un entretien de recrutement.

 

Gérard Godel

Expert en gestion de Ressources Humaines

Administrateur

Accès Job SA